Pourquoi acheter un smartphone pliable ? 4 raisons de le faire et 4 de ne pas le faire

Pourquoi acheter un smartphone pliable ? 4 raisons de le faire et 4 de ne pas le faire

janvier 27, 2019 0 Par Aymeric

Le mois de Février devrait être décisif dans le monde des smartphones pliables. En effet, Samsung puis Huawei devraient présenter officiellement leurs nouveaux produits flexibles. Qu’ils laissent sceptiques ou rêveurs les fans, les smartphones pliables font parler d’eux. Nous vous proposons ici de découvrir pourquoi acheter un smartphone pliable en vous donnant 4 raisons de le faire mais aussi 4 raisons de ne pas le faire.

Durant la présentation officielle du Royole FlexPai lors du CES de Vegas, de nombreux fans ont pu pour la première fois prendre en main un smartphone pliable. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont été déçus. Pourtant, de nouveaux brevets apparaissent de jour en jour laissant imaginer de réelles innovations technologiques à l’image du futur Xiaomi. Afin de se faire une réelle opinion, nous avons choisi de vous lister plusieurs raisons d’acheter ou de ne pas acheter un smartphone pliable.

4 raisons d’acheter un smartphone pliable

  • Il permet un usage multitache. C’est ici un point essentiel et les grandes marques se focalisent dessus lorsqu’ils travaillent sur les écrans pliables. Ainsi, avec un écran capable de se plier en 2 voire en 3 et une application ouverte par écran, l’utilisateur pourra multiplier les tâches augmentant ainsi sa productivité. On peut aussi imaginer le « partage » à deux de son smartphone avec une vidéo pour quelqu’un d’un côté et une application pour un autre.
  • Il permet d’augmenter la taille d’un écran sans augmenter la taille du format. A l’heure où l’on recherche de plus en plus de grands écrans, le smartphone pliable pourra proposer un mode « tablette » (écran déplié) mais aussi un mode « smartphone classique » (écran plié). Le tout dans un seul et même appareil qui puisse si possible tenir dans une poche.
  • Il pourra protéger votre écran. Non, le smartphone pliable n’empêchera pas les chutes. Pourtant, il pourrait permettre de limiter la casse puisque les écrans repliés protégeront l’intérieur. De plus, le matériau utilisé devrait être du plastique, plutôt résistant aux chocs.
  • Il devrait plaire aux « gamers ». Qui n’a jamais rêvé d’avoir une console portable dans sa poche ? Les fans de jeux vidéos devraient en tout cas trouver leur compte dans ce format de smartphone pliable. Un écran pour le jeu et un autre pour les touches à l’image finalement de ce que proposait la Nintendo DS.
Smartphone pliable jeu

4 raisons de ne pas le faire

  • Il est cher. Là aussi, la question du prix fait débat dans l’univers des smartphones pliables. On parle ainsi d’un téléphone pouvant attendre les 2000 euros voire plus. Dès lors, on imagine que s’acquérir ce nouveau bijou technologique ne sera pas donné à tout le monde…
  • Quelle révolution ? Nous avons évoqué plus haut la notion de multitâche dans l’un des avantages de s’offrir un smartphone pliable. Mais finalement, nous sommes nombreux à déjà utiliser simultanément deux écrans (téléphone et PC ou tablette par exemple). Dès lors, on aimerait voir avec l’apparition des écrans pliables une vraie révolution. C’est à dire quelque chose que l’on ne peut pas actuellement faire avec nos smartphones classiques. De ce côté, on attend toujours.
  • Il risque d’être gourmand en batterie. Si on annonce une batterie d’une capacité totale de 6000 mAh pour le futur Galaxy F pliable, ce n’est pas un hasard. Le multitâche risque en effet de vous faire descendre rapidement le niveau de votre batterie. Et du côté des utilisateurs, on sait que c’est un point sensible…
Smartphone pliable batterie
  • Pliable…jusqu’à quand ? Les premières réponses mettent en avant qu’un smartphone pourra se plier 200 000 fois avant de rompre. Mais il s’agit plus là d’un souhait que d’une véritable information. Nombre de ceux qui ont pris en main le Royole FlexPai restaient d’ailleurs dubitatifs sur ce sujet. Il faudra sans doute attendre quelques années (ou mois) avant de se faire un réel avis.